KEAT, KEAT-PRO ®

Keat, 1er électrostimulateur sans fil

 

Les incontinences

Il existe 3 principaux types d'incontinence, l'incontinence urinaire d'effort, l'incontinence urinaire par impériosité et l'incontinence mixte qui combine les deux précédentes


Fuites urinaires, l'information

Retrouvez une information claire et didactique sur l'incontinence urinaire et les solutions existantes sur le site internet notre site interne

 


Les différents types d'incontinence

 

Gênant au quotidien, embarrassant pour la personne affectée, le problème de l’incontinence urinaire reste encore aujourd’hui un sujet tabou et ce, malgré les efforts des urologues à inciter les sujets concernés à venir consulter.

L’ incontinence d’effort

Touchant généralement les femmes, ce type d’incontinence est provoqué par l’effort physique. Il n’est pas précédé du besoin d'uriner. En fait, les pertes urines surviennent lors des efforts tels que le port d’un objet lourd, la pratique d’exercices sportifs, un éclat de rire, un éternuement et même la toux. L’incontinence d’effort est liée à une augmentation de la pression abdominale sur la vessie combinée à l’affaiblissement des muscles du périnée. C'est pour cette raison que les médecins insitent sur la rééducation en première intention. Vous pouvez également lire l'article sur le site www.enfant.com qui décrit "comment savoir si une rééducation nécessaire".

L’incontinence urinaire par impériosité

L’incontinence urinaire par impériosité peut toucher les hommes comme les femmes. Les personnes âgées sont les plus vulnérables. Ce type d’incontinence se caractérise par unimportant (et très fréquent) besoin d’uriner. Le patient ressent alors une envie incontrôlable et de ce fait, urine très souvent. Cela est dû à une hyperactivité de la vessie. En effet, lorsque celle-ci se contracte anormalement, elle entraîne des envies et souvent des fuites urinaires.

L’incontinence mixte

Il s’agit de l’association de l’incontinence par impériosité et de l’incontinence d’effort. Les fuites urinaires sont causées par un besoin pressant d’uriner associé à des fuites dues aux efforts tels que les éternuements et les éclats de rire.

L'incontinence par regorgement

Encore nommé « incontinence par trop plein », ce type d’incontinence touche particulièrement les hommes. Il est lié à un gonflement vésical chronique. Cela est souvent la conséquence d’un grossissement de la prostate, d’une obstruction mécanique ou d’une anomalie de l'urètre.
Lorsque la vessie est pleine en permanence, le sphincter (muscle constricteur) ne peut plus résister à la pression. Cela perturbe alors la vidange de la vessie et la miction. C’est alors que des fuites involontaires apparaissent.

L’incontinence fonctionnelle

Dans le cas d’une incontinence fonctionnelle, le sujet est incapable d’uriner aux toilettes à cause des maladies et des troubles mentaux (Alzheimer, maladie de Parkinson…). Ce type d’incontinence n’est donc pas lié à la fonction vésicale mais à une maladie. Les maladies physiques ainsi que l’invalidité favorisent également son apparition.

L’incontinence urinaire permanente

L’incontinence urinaire permanente est la conséquence d’un problème neurologique. En fait, lorsqu’une personne est atteinte d’une lésion nerveuse, son cerveau est incapable de contrôler la fonction de sa vessie et cela entraîne une perte permanente d’urine.
D’autres facteurs peuvent également entraîner ce type d’incontinence. La malformation congénitale, le traumatisme de la moelle épinière, les maladies musculaires ainsi que les interventions chirurgicales en font partie.

L'énurésie

Généralement nocturne, l’énurésie est l’émission involontaire d’urine chez une personne en âge de la maîtriser. L’origine est souvent la combinaison d’une immaturité du système d’éveil Elle touche particulièrement les enfants, bien que des adultes puissent également en souffrir. Ce type d’incontinence peut être lié à une maladie organique, une anomalie de la vessie ou un trouble émotionnel. De même, les antécédents familiaux font partie des causes possibles de l’énurésie. En effet, il arrive souvent qu’un parent, une sœur ou un frère ait déjà affronté ce problème.
Quel que soit le type d'incontinence urinaire, sachez qu’il est tout à fait possible de le gérer efficacement. Il suffit de choisir les meilleurs traitements !